Lutte contre l’extrémisme violent : L’éducation comme meilleur rempart avec les cinq clés de l’expert

Dans un monde où l’extrémisme prolifère et menace la paix sociale, l’éducation se profile comme une forteresse indispensable contre cette vague déstabilisante. Loin d’être simplement une transmission de connaissances, l’éducation revêt le rôle crucial de forge mental qui façonne des individus éclairés et critiques, immunisés contre les tentations de l’extrémisme. Cette assertion peut être appréhendée sous différentes perspectives, tant au niveau des définitions, des raisons de sa nécessité que des solutions concrètes qu’elle implique.

, illustration , faire face à l’extrémisme passe aussi par les TIC aussi

L’éducation est un processus complexe transcende la simple acquisition de connaissances académiques pour englober le développement global de l’individu, tant sur le plan intellectuel, moral que social. L’extrémisme violent quant à lui, est cette tendance radicale qui se manifeste par une adhésion intransigeante à des idéologies politiques, religieuses ou sociales, souvent accompagnée d’un rejet absolu de tout dialogue ou compromis. Comme le soulignait Martin Luther King Jr., "Rien dans tout le monde n’est plus dangereux que la stupidité consciencieuse et la sincérité de l’homme pieux."


Raisons de maintenir l’éducation comme rempart contre l’extrémisme

Elles sont multiples et multiformes mais nous retenons ce qui suit.
D’abord, il y a la prévention de la radicalisation. Une éducation de qualité offre aux individus les outils intellectuels et critiques nécessaires pour analyser de manière rationnelle les discours extrémistes et résister à leur séduction. En effet, comme le rappelle Malala Yousafzai, "Une arme, c’est une chose, les mots en sont une autre. Une balle peut tuer les terroristes mais seule l’éducation peut tuer le terrorisme."

Ensuite, nous avons la favorisation du vivre-ensemble. L’éducation promeut les valeurs de tolérance, de respect et de compréhension mutuelle, fondements essentiels d’une société harmonieuse et inclusive. C’est dans ce sens que soulignait Jacques Delors : "L’éducation n’est pas la préparation à la vie ; elle est la vie même."
Enfin, il y a le renforcement de la cohésion sociale.

En offrant des opportunités égales d’accès à l’éducation à tous les individus, indépendamment de leur origine sociale, ethnique ou religieuse, on réduit les inégalités et les sentiments de marginalisation qui peuvent conduire à l’extrémisme. Pour reprendre les mots d’Albert Einstein, "L’éducation est ce qui reste après qu’on ait oublié ce que l’on a appris à l’école."


Solutions pour l’éducation comme rempart contre l’extrémisme


Pour y parvenir les solutions proposées doivent être holistiques, prenant en compte tous les aspects et les acteurs de la mise en œuvre. Dans ce sens, nous proposons ce qui suit.

Primo, promouvoir le dialogue interculturel. En favorisant les échanges et la coopération entre différentes communautés et cultures dès le plus jeune âge, on érode les préjugés et les stéréotypes qui nourrissent l’extrémisme.

Secundo, renforcer l’éducation aux médias et à la pensée critique. En enseignant aux jeunes à décrypter les discours médiatiques et à exercer leur esprit critique, on les arme contre la manipulation et la propagande extrémistes.

Tertio, intégrer l’éducation civique, morale, à la citoyenneté, aux droits de l’homme et les valeurs culturelles dans les programmes scolaires. En inculquant aux élèves les principes de démocratie, de liberté et de respect des droits humains, on les engage dans la construction d’une société fondée sur la justice et l’égalité.

Quarto, former les enseignants à la gestion de la diversité et à la prévention de la radicalisation. En dotant les enseignants d’outils et de compétences pour identifier les signaux précoces de radicalisation et intervenir de manière appropriée, on renforce le rôle de l’école en tant qu’acteur majeur de la prévention de l’extrémisme.


Quinto,
investir dans l’éducation pour tous. En garantissant un accès équitable à une éducation de qualité à tous les niveaux, on s’attaque aux racines de l’extrémisme en offrant à chaque individu les moyens de réaliser son potentiel et de contribuer positivement à la société. Comme le disait Nelson Mandela,

"L’éducation est la grande arme de transformation du monde." L’éducation se révèle être bien plus qu’un simple rempart contre l’extrémisme  ; elle incarne l’espoir d’un avenir où la diversité est célébrée, où le dialogue remplace la violence et où la connaissance éclaire les esprits assombris par la peur et l’ignorance.


ZOUNGRANA R Nindia, spécialiste en science de l’éducation

Documents joints

Dans la même rubrique

Adresse


Récépissé N°520/2020/CAO/TGI-OHG/PF
BURKINA FASO - REGION DU NORD - OUAHIGOUYA

  Voir la position de EDUCMEDIAS

  Tél.: (+226) 70 95 76 18
                       76 40 70 82 / 78 92 87 88

  E-mail: info.educ@educmedias.net
                   educmedias@gmail.com                   basnerenaba81@gmail.com

Suivez-nous sur



Copyright © 2020 EDUCMEDIAS - Tous droits réservés