Diffusion télé des dessins animés : Un éducateur de petite enfance s’adresse au MENAPLN et au Président du Conseil Supérieur de la Communication

Hampougui LANKOANDÉ, Educateur Certifié de la Petite Enfance, Écrivain

Lettre ouverte au Ministère de l’ Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales et au Conseil Supérieur de la Communication.

Chères autorités, tout protocole respecté et toute civilité due, permettez moi de vous adresser en ces lignes sur un phénomène qui devient de plus en plus préoccupant, les dessins animés des enfants.

J’ai fait le constat depuis quelques années mais il n’est pas totalement reluisant. C’est la période des vacances, les enfants passent plus de temps à la maison et leur occupation première est désormais la télévision surtout ceux des villes. Si le dessin animé alimente le monde des enfants, certains sont éducatifs et d’autres au regard du contenu ne sont pas conseillés aux enfants. Mais aujourd’hui dès que les classes se ferment, la gestion des enfants devient un casse-tête pour beaucoup de parents et pour les occuper, ils leur cèdent la télécommande de la télévision. Les enfants vont dorénavant passer tout leur temps devant l’écran à zapper et visionner à leur guise et avec attention des séries d’images où le déroulement d’un film avec toutes les conséquences que cela pourrait engendrer.
Et parlant des conséquences, il faut dire que mettre à la disposition la télévision aux enfants n’est pas la meilleure option pour diverses raisons.

Primo, la télévision garde les enfants passifs, ce qui est nuisible pour leur santé physique car l’enfant doit mouvoir. Rester assis pendant longtemps ne lui fait pas du bien s’épanouir. Aussi il perd peu à peu l’attention autour de lui, il est plus concentré sur son écran et n’entend plus ce qu’on lui dit à plus forte raison de répondre convenablement à ce qu’on lui demande.

Secundo, les dessins animés affectent fortement la santé visuelle et mentale des enfants. Les dessins animés de combats, d’horreurs que diffusent certaines chaînes sont toxiques pour les enfants. À travers certains dessins animés, il est possible de pervertir votre enfant. Imaginez un enfant qui suit des dessins animés où les acteurs s’embrassent, pire de nos jours il y a des dessins animés où on prône l’homosexualité. L’enfant s’il grandit avec cette image en tête deviendra un individu égaré, sans repère.

Tertio, être en contact avec l’écran n’est pas sans conséquence sur la vision de l’enfant. Les spécialistes de la santé rappellent que rester très concentré pendant longtemps devant l’écran fatigue les yeux et cela peut à la longue entraîner des problèmes de vision.

Au regard de ces maux qui ne sont pas exhaustifs, je lance un appel au Ministère de l’Éducation Nationale de mener des réflexions sur les stratégies à mettre en œuvre pour accompagner les parents dans ce sens. Il s’agira si possible de mettre à leur disposition des plateformes où ils pourront avoir des dessins animés éducatifs. Aussi, les autorités interpellées peuvent réfléchir à la réalisation des dessins animés adaptés à nos réalités socio-culturelles qui véhiculent des messages vertueux. Quant au conseil supérieur de la communication, l’invite faite c’est d’attirer l’attention des médias sur le contrôle rigoureux des programmes d’enfants qu’ils diffusent notamment les dessins animés. Il faut exiger des dessins animés à caractère éducatif sur des thématiques diverses comme par exemple sur le civisme, la cohésion sociale, les droits et devoirs de l’enfant, la protection de l’environnement, la circulation routière, l’agriculture et l’élevage, sur les sciences et technologies, la solidarité, l’entraide, le travail et la probité.

Pour ce qui est de leur responsabilité, les parents sont invités à veiller sur ce que leurs enfants regardent à la télévision. Les dessins animés occupent le quotidien des enfants mais il faut réguler le temps que l’enfant passe devant l’écran. Tout au plus trente minutes sont suffisantes. Après il ira travailler, c’est à dire jouer, car le premier travail de l’enfant est le jeu. En jouant l’enfant développe ses sens au plan psychomoteur, socioaffectif et cognitif. Le jeu est un aliment complet pour le développement harmonieux de l’enfant. Un regard également doit être fait à l’endroit des tablettes numériques mises à la disposition des enfants avec des jeux et dessins animés téléchargés et dont le contenu peut être dangereux pour les enfants.
Tout en vous espérant bonne réception, recevez mes hommages appuyés chères autorités de l’Éducation et de la Communication.

Hampougui LANKOANDÉ, Educateur Certifié de la Petite Enfance, Écrivain

Documents joints

Dans la même rubrique

Adresse


Récépissé N°520/2020/CAO/TGI-OHG/PF
BURKINA FASO - REGION DU NORD - OUAHIGOUYA

  Voir la position de EDUCMEDIAS

  Tél.: (+226) 70 95 76 18
                       76 40 70 82 / 78 92 87 88

  E-mail: info.educ@educmedias.net
                   educmedias@gmail.com                   basnerenaba81@gmail.com

Suivez-nous sur



Copyright © 2020 EDUCMEDIAS - Tous droits réservés