Boutiques du lycée Yadéga : Pas de cigarettes, ni d’alcool et de musique… !?

Les 160 boutiques réalisées aux alentours du lycée Yadéga sont désormais dans les mains des commerçants bénéficiaires pour usage. Ce samedi 10 uillet 2021, le Maire de la commune de Ouahigouya, Boureima Basile Ouédraogo a procédé à la remise des clefs desdites boutiques en présence du président des parents d’élèves et celui des commerçants. Comme clause, pas de troubles et autres pratiques néfastes pouvant gêner les études des élèves.

Les bénéficiaires présents à la remise officielles des boutiques

C’est un projet qui a fait beaucoup de polémique du fait du désaccord avec les scolaires, certains parents d’élèves et des citoyens de la ville. La réalisation de ces boutiques au nombre de cent-soixante réalisées à coût de 600 000 F CFA l’unité est selon le maire de Ouahigouya, une initiative du comité de gestion du Lycée Yadéga. Sur la question des produits à vendre et les clauses pour une bonne cohabitation entre l’établissement et les marchands, l’autorité communale s’est voulue ferme tout en exhibant les avantages d’un tel marché autour de ce grand établissement de la ville de Ouahigouya.

Pas de soucis pour un tel projet avantageux autour du Yadéga selon le maire.


Le maire de la commune de Ouahigouya, averti ceux qui ne vont pas respecter le cahier de charge

Le maire de la commune de Ouahigouya, Boureima, Basile Ouédraogo est revenu en détails sur l’historique de ce projet de construction de boutiques autour du lycée. « Ce projet est l’initiative du Comité de Gestion du lycée Yadéga en appui avec la marie de Ouahigouya. C’est suite au déguerpissement des commerçants du petit marché du Ciné Yadéga pour des besoins de réalisation d’infrastructures de l’opérateur économique KADAFI que l’idée est venue. A la base, il était prévu cinquante boutiques pour eux mais au vue de la possibilité d’en réaliser plus, nous sommes à 160 boutiques construites de nos jours. Chaque bénéficiaire a déboursé la somme de 600 000 F CFA qui sera compensé avec la location. J’avoue que c’est une bonne œuvre car cela a permis la réalisation d’un mur de clôture par l’opérateur afin de sécuriser les élèves et empêcher certains usagers qui traversaient la cour de l’établissement. En tant que maire, je me suis impliqué pour la construction de latrines par l’ONEA et la prise de décisions pour une cohabitation pacifique entre les commerçants et les acteurs de ce temple du savoir » a laissé entendre l’autorité communale. Se voulant ferme pour la quiétude dans le lycée, le président du conseil municipal de Ouahigouya a ajouté que le cahier de charge est clair et tout bénéficiaire qui ne s’y soumettra pas se verra sa boutique retirée.

Le cahier de charge et les ambitions ! {{}}


Le président APE du Yadéga rassure que les usagers ne vont pas déranger les élèves

Pour le président de l’Association des Parents d’Elèves (APE) du lycée Yadéga de Ouahigouya, Ouedraogo Abdoulaye, son équipe n’a pas trouvé d’inconvénients en ce qui concerne la construction de ces boutiques car le lycée qui était sans clôture en a profité à travers ces réalisations dans ces alentours. Il a saisi l’opportunité saluer l’opérateur économique Mahamady Kadhafi pour la construction du mur de la partie située vers le terrain du lycée. Et de conclure qu’il n’y aura que deux portes, ce qui est une assurance sur la tranquillité des études des scolaires. « Des ressources qui viendront de ses boutiques, nous APE comptons réaliser trois classes scientifiques et un secrétariat public APE au profit des élèves qui parfois éprouvent des difficultés pour la moindre reproduction des documents. Les produits alcoolisés, les mèches et le tabac sont proscrits parmi les produits en vente dans ces boutiques et nous appelons au respect des clauses » a indiqué le président APE.


Harouna Ouédraogo

Selon le coordonnateur du projet, Harouna Ouédraogo, il y’a eu une forte mobilisation qui a rendu la demande supérieure à l’offre qui n’est que de 160 boutiques. Mais avec la compréhension des uns et des autres, nous avons pu résoudre ce problème et ceux qui n’ont pas bénéficier de boutique seront remboursés. « Dans le contrat, les frais de location s’élèvent à 20000 F par mois dont 17 500 F pour l’APE et 2500 F CFA pour la mairie. Et comme nous avons avancé le montant de 600 000 F CFA, nous n’allons payer que 10 000 F CFA pendant 5 ans et après nous reviendrons au prix normal », foi de monsieur Ouédraogo.

Des ex- occupants du marché du Ciné Yadéga insatisfaits des frais de dédommagement.

Pour le départ du site du lycée Yadéga, les anciens occupants ont été dédommagés afin qu’ils puissent s’installer ailleurs. Mais certains commerçants jugent le montant dérisoire, voir injuste. C’est le cas de Souleymane KALSAKA qui relate en ces termes : « Nous avons été dédommagés à hauteur de 200 000 F par hangar sur l’ancien site par l’opérateur économique Kadhafi. Ici (lycée Yadéga, on nous demande de verser la somme de 600 000 F CFA avant d’avoir une boutique. Une chose qui n’est pas facile au regard du contexte économique dans lequel nous sommes. Personnellement, j’ai à plusieurs reprises demandées à l’opérateur économique de revoir à la hausse les frais afin de nous permettre de supporter en partie mais je n’ai pas eu le soutien de mes collègues commerçants. Nous sommes là et je pense que les conditions et réalités du marché seront le bon juge » a déploré ce bénéficiaire.

EDUCMEDIAS

Documents joints

Adresse


Récépissé N°520/2020/CAO/TGI-OHG/PF
BURKINA FASO - REGION DU NORD - OUAHIGOUYA

  Voir la position de EDUCMEDIAS

  Tél.: (+226) 79 95 76 18
                       76 40 70 82 / 78 92 87 88

  E-mail: info.educ@educmedias.net
                   educmedias@gmail.com                   basnerenaba81@gmail.com

Suivez-nous sur



Copyright © 2020 EDUCMEDIAS - Tous droits réservés